Des pistes pour préserver votre collectif durant la crise du Covid-19

Eh bien, quel tsunami cette semaine ! Depuis que notre président a évoqué le confinement lundi dernier… Une semaine consacrée pour la plupart d’entre-vous à protéger votre trésorerie et à organiser le travail à distance ou le chômage partiel de vos équipes.

Alors que tout le monde évoque une période de confinement de 4 à 6 semaines, voire davantage, peut-être vous posez vous désormais la question de savoir comment vous pouvez continuer à faire vivre votre collectif. Le faire vivre alors que vos salariés sont isolés, que vos locaux ne sont plus accessibles et que votre activité a basculé dans une incertitude inconnue jusqu’alors.

Comment préserver l’engagement de vos équipes (voir le renforcer) dans ces conditions ?

Cet article vous propose quelques premières pistes pour y parvenir.

Mais avant cela, évoquons quatre leviers qui vont rendre ces pistes exploitables :

  • Le temps. Après cette première semaine un peu folle, et si la situation perdure, il est probable que nous disposions tous d’un peu plus de temps dans les prochaines semaines. Et si nous mettions ce temps au service de l’amélioration de nos relations ?
  • Le besoin de cohésion. La peur de l’avenir engendrée par la crise actuelle incite les individus à se rapprocher des autres pour se rassurer et à partager leurs ressentis pour donner du sens à ce qui arrive. Prenez conscience de ce mouvement dont témoigne par exemple les applaudissements de 20h pour remercier notre personnel soignant ou les artistes jouant de la musique à leur balcon.
  • L’incertitude. Source de stress pour la plupart d’entre-nous, l’incertitude a un énorme avantage : elle invite à l’humilité et à l’ouverture au point de vue de l’autre. Dans un monde prévisible, les sachants ont le pouvoir et, souvent, ne le partagent pas. Dans une crise inédite comme celle que nous traversons, même nos dirigeants sont perdus et finissent par dire « je ne sais pas ce qui va se passer ». Et là le miracle a lieu : dirigeants et salariés ramenés dans la même zone d’incertitude sont plus enclins à s’écouter et à collaborer. A innover également.
  • Les outils digitaux qui nous permettent de communiquer facilement et de tenir des réunions à distance à 3, 5 ou 10 personnes, voire davantage. Si cette crise était arrivée 10 ans plus tôt, les conditions eussent été très différentes. Mais aujourd’hui des outils tels que Teams ou Slack et la vitesse de la fibre nous permettent de nous parler, de nous voir et de partager des documents avec beaucoup de confort, pratiquement comme si nous étions dans la même pièce.

Ces leviers en main, vous pouvez maintenant agir…

Osez le dialogue 100% transparent avec vos salariés

Commençons par casser une fausse croyance. De nombreux dirigeants pensent qu’il est important de rassurer les équipes, de ne pas leur faire peur.. et donc, généralement, de ne pas tout leur dire. Notre expérience montre au contraire que ce comportement est néfaste et totalement inutile. Premièrement, il fait porter sur les seules épaules du dirigeant toute la charge mentale de la situation et la responsabilité de lui apporter une solution. Deuxièmement, et c’est peut-être encore plus grave, il favorise le désengagement des équipes. Car, sans que le dirigeant en ait conscience, son besoin de préserver ses salariés témoigne surtout d’un manque de confiance en eux (et probablement en lui). Manque de confiance dans leur capacité à être suffisamment forts et volontaires pour comprendre la situation et y répondre. Cette prise de conscience par les salariés mine leur estime de soi et favorise sans équivoque leur désengagement.

Cette crise du Covid 19 est une occasion unique d’adopter un autre comportement. Réunissez vos équipes et dites-leur tout ! Ce que vous savez, ce que vous ignorez, vos craintes, les actions que vous entreprenez pour préserver la trésorerie de l’entreprise, vos interrogations… Ensuite, tournez-vous vers elles ! « J’ai besoin de vous ». « Comment voyez-vous les choses ? » « Que pouvons-nous faire ensemble pour nous adapter à cette situation ? » Et alors, laissez-vous surprendre par le retour de l’énergie : des salariés qui sont sensibles à votre vulnérabilité, qui sont prêts à aider, qui ont des idées !

Créez des espaces pour que les ressentis puissent s’exprimer

Vos salariés sont aussi perdus que vous. Ils ont besoin que leur détresse soit entendue. En revanche, et là aussi on peut pointer une fausse croyance, ils n’ont pas forcément besoin de réponses ou de solutions de votre part.

Alors, n’hésitez pas ! Créez des espaces de dialogue permettant à chacun de déposer ce qu’il a à déposer. Cela peut être réalisé au démarrage d’une réunion via un tour de table d’inclusion, cela peut être l’objet d’une réunion ad hoc. A vous de voir. Mais prenez du temps : 5, 10 ou même 15 minutes par personne pour ceux qui ont besoin de ce temps long. Ca tombe bien, on va en avoir du temps. Laissez les gens « parler jusqu’au bout » comme disent mes amis de Toscane Accompagnement. Ne les interrompez pas ! Ne cherchez pas à atténuer leurs peurs ou à leur proposer des solutions ! ECOUTEZ LES ! C’est tout ! Et ensuite permettez-vous et permettez aux autres participants d’exprimer ce que ça leur fait d’entendre cela. Ce qui résonne (et non pas « raisonne ») en vous, en eux.

L’autre attrait de cette ouverture sur les ressentis et de permettre à chacun de découvrir son collègue, son patron, son subalterne sous un autre jour avec, à la clé peut-être, la possibilité de sortir des crispations relationnelles hérités de longs mois ou années de travail ensemble.  Ouvrez-vous ! Redécouvrez-vous ! Retrouvez-vous ! La période vous y invite.

Evidemment, si vous comptez un grand nombre de salariés, cette approche devra être réalisée équipe par équipe et il vous faudra probablement accompagner vos managers ou leaders dans leur organisation de ce type d’espaces de parole un peu inhabituels.

Vous pouvez aussi, dans ce dernier cas,  avoir recours à des outils d’enquête interne (par exemple : Bloomin ou Supermood) pour ouvrir des espaces d’expression adaptés à un grand nombre de collaborateurs. Nous vous invitons alors à partager ouvertement à la fin de l’enquête non seulement les indicateurs mesurant le moral des troupes, mais également les verbatims individuels (après avoir prévenu les intéressés bien sur). Prendre conscience qu’on n’est pas le seul à avoir des inquiétudes, mais aussi lire les messages optimistes qui ne manqueront pas d’émerger peut être très réconfortant.

Maintenez vos réunions périodiques (ou à défaut, mettez-les en place !)

La plupart d’entre vous le fait déjà probablement, mais nous vous invitons à maintenir vos rendez-vous périodiques, qu’ils soient quotidiens (standup), hebdomadaires ou mensuels… continuez à vous réunir, reprenez vos ordres du jour, maintenez vos repères dans une situation qui en manque considérablement.

En vous prêtant à l’exercice, et même si votre activité est à l’arrêt, vous allez pouvoir profiter de votre créativité collective : plancher sur votre futur plan de redémarrage, trouver des idées d’action d’entre-aide à proposer à vos clients (chez Altman Partners par exemple, nous avons décidé d’aider gracieusement nos clients dans leurs actions de préservation de leur trésorerie durant toute la période de confinement), imaginer des solutions pour soutenir vos salariés isolés seuls chez eux… que sais-je encore ?

Favorisez l’organisation de temps conviviaux

Le confinement se traduit pour certains de vos collaborateurs par des moments de solitude et d’ennui. Ils sont parfois seuls chez eux.  Leurs collègues ont disparu, les discussions à la machine à café également. Pourquoi ne pas vivre ces moments en vidéo conférence ?

De l’apéro Teams chez certains au café entre collègues chez d’autres, toutes les initiatives sont bonnes à tester, avec des moments inédits et drôles à la clé.

Et vous, quelles sont vos initiatives pour faire vivre le collectif malgré la distance ? Partagez vos bonnes pratiques de manière à ce que nous permettions à d’autres organisations d’en profiter également…

__________

Vous aussi, vous souhaitez transformer votre entreprise ? Contactez-nous !

Vous l'avez aimé ... Partagez-le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  


Laisser un commentaire