Roger Federer ou l’art de la réinvention !

Tout fan du Maître ressent toujours une sensation un peu spéciale lorsque celui-ci reprend la raquette dans un tournoi du Grand Chelem. On se demande toujours si ça sera le dernier et si nous aurons encore l’occasion de le revoir jouer. C’est en ce moment le cas, un an après sa magnifique et inattendue victoire à l’Open d’Australie. Quel retour !

En lisant cet article sur le site internet d’Eurosport, j’ai réalisé une nouvelle fois l’ampleur du génie de cet homme qui a su se réinventer d’une façon magistrale. Quelle liberté !

Ce qui m’a particulièrement marqué c’est de voir à quel point celui-ci a une passion pour son sport. Cela peut paraître évident, mais il y a quelque chose en lui qui va au-delà de ses nombreuses victoires, c’est la façon dont il incarne le tennis pour en révéler sa perfection.

Sa capacité à repenser son jeu en fonction de l’évolution de l’environnement (son âge, ses adversaires…) et en faisant des choix radicaux (voir en particulier le SABR et sa non participation au tournoi de Roland Garros) est tout simplement stupéfiante…

Ce qui saute aux yeux également est cette sensation de plaisir, de simplicité et de liberté qui émane de lui sur le terrain…Il y a comme une présence majestueuse qui nous est offerte.

Enfin, on se rend compte de l’importance de son préparateur (eh oui, le tennis est un sport collectif!) et la façon dont il réinvente l’exercice parfois perçu comme fastidieux et pénible des entraînements. Quand on sait que Roger Federer s’est passé d’entraîneur pendant des années, on comprend mieux l’importance de cet homme qui l’accompagne depuis 20 ans…En regardant sa séance d’entraînement dans l’article, il est vraiment frappant de voir à quel point Roger Federer prend plaisir et aime passionnément ce qu’il fait.

Quelle leçon…qui nous invite à aller vers notre génie propre…et à ne pas oublier de nous réinventer !

Come on, Roger !

 

Roger Federer ou l’art de la réinvention !
Noter cet article

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑