Le défi de Logistimo : s’inspirer globalement pour s’engager localement

Les Baroudeurs de l’innovation managériale découvrent Logistimo en Inde, une entreprisequi s’est donnée pour mission de faciliter l’accès aux produits pharmacutiques… Découvrez le reportage de Caroline et Claire.

Nous avons rencontré Amit Akkihal dans les locaux de Logistimo à Bangalore, une ville aussi connue sous le nom de Silicon Valley de l’Inde. Amit est l’un des quatre fondateurs de Logistimo qui compte aujourd’hui près de 60 employés. Cette entreprise créée en 2011, a mis au point une application afin de permettre aux personnes vivant dans des zones rurales éloignées de pouvoir avoir accès aux produits pharmaceutiques. Aujourd’hui, l’entreprise compte parmi ses clients des entreprises du secteur public comme du secteur privé et elle est devenue indispensable aux programmes humanitaires en Inde. Depuis l’activité de Logistimo ne fais que s’étendre : ils ont effectivement déployé leur application dans des pays comme l’Ouganda, l’Indonésie, la Birmanie et le Soudan du Sud. Logistimo est une entreprise qui s’inscrit dans le secteur de l’ICTD indien (Information and Communication Technology for Developpement), secteur de plus en plus influent à Bangalore.

Ce qui nous interpelle

Le choix d’Amit : utiliser la technologie au service du développement de son pays d’origine

Revenir en Inde

Amit Akkihal est un citoyen américain d’origine indienne qui a décidé de revenir en Inde il y a 13 ans pour s’intéresser aux défis du développement du pays par le biais des nouvelles technologies. «Dans les pays développés, les challenges ne sont pas les mêmes que dans les pays en développement. En Inde au début, il n’y avait pas tout le temps d’électricité […] le pays est ensuite passé de l’agriculture aux nouvelles technologies mais il n’y a pas eu de phase d’industrialisation, on parle de « leapfrogging », ce qui fait que pour la plupart des Indiens leur premier téléphone est un téléphone mobile » nous confie Amit. « Justement, le fait que tout le monde est facilement accès à un téléphone mobile permet de pouvoir créer des applications qui accélèrent le développement du pays, améliorent les conditions de vie des employés et permettent de gagner en efficacité » continue le co-fondateur de Logistimo.

Répondre aux problèmes des zones rurales

Logistimo a conçu une application utilisée par plus de 25 000 infirmières qui permet d’avoir une idée en temps réel du stock de médicaments et vaccins disponibles sur un territoire. Logistimo travaille aussi avec des transporteurs ce qui permet de toujours pouvoir rééquilibrer les stocks entre les régions. Ce système permet de sauver beaucoup de médicaments qui auraient pu périmer, mais aussi de pouvoir garantir un stock constant de médicaments sur le territoire.
Logistimo a pour cela incubé une nouvelle compagnie Tusker (le nom d’une race d’éléphant géant au Kenya) qui est un réseau de distribution intelligent pour les zones rurales.

Au fur et à mesure que le produit se rapproche de son destinataire final, le coût unitaire de transport augmente et arrive à son apogée au cours du dernier kilomètre. Si les premiers kilomètres sont bien maîtrisés (flux tendus entre leurs stocks et leurs centres de livraison), les coûts unitaires de transports sont souvent les plus élevés quand on se rapproche du client final. C’est le « défi du dernier kilomètre » auquel sont confrontés de nombreux logisticiens et leur client e-marchands. Ainsi, les personnes qui vivent dans les zones rurales éloignées sont extrêmement pénalisées. En incubant TuskerLogistimo souhaitait trouver une solution pérenne à ce problème majeur : « Nous couvrons aujourd’hui une région de 8 millions d’habitants dans le sud de l’Inde pas très loin de Goa et nous livrons majoritairement des produits pharmaceutiques et des équipements agricoles » nous explique Amit. 

Garantir un emploi stable aux habitants de la région pour faire mieux et faire ensemble

Les livreurs de Tusker sont les propriétaires des camions, cela permet de renforcer les chaînes d’approvisionnement rurales, mais aussi de créer des emplois stables et mieux rémunérés pour les conducteurs. L’application se charge de trouver le meilleur itinéraire afin de faire gagner du temps aux livreurs et Amit et son équipe ont pu remarquer que le comportement des chauffeurs a changé rapidement.

« Ils prêtent beaucoup plus d’attention aux services à la clientèle. Grâce aux économies que nous leur faisons réaliser les chauffeurs ont vu leurs revenus augmenter […] le plus grand changement pour eux a été de pouvoir recevoir des paiements mensuels réguliers. Ils peuvent à présent rembourser leurs prêts, mais aussi économiser. Avec un emploi maintenant stable, ils peuvent prévoir l’avenir avec leur famille. » continue Amit. 

Alors que la technologie, en cherchant à automatiser les tâches et résoudre des problèmes complexes, a généralement déplacé les emplois, Tusker, dans un esprit de développement social où le but ultime est l’individu, a donné aux collectivités les moyens de faire mieux et de faire ensemble.

Donner le pouvoir aux utilisateurs

« Nous cherchons à faire des produits élégants et bien pensés » nous confie Amit. De même, les équipes de Logistimo cherchent à créer un produit qui ait un impact, car même s’ils ne sont pas une ONG, l’entreprise répond à des problèmes humanitaires majeurs et a donc un impact social non-négligeable. Le feed-back des utilisateurs est très important, car il permet à Logistimo de pouvoir être dans une optique d’amélioration constante du produit.

Une entreprise agile qui valorise les idées de tous

Une organisation plate

Amit nous confie que traditionnellement en Inde les entreprises sont hiérarchisées, mais qu’il y a aussi un profond respect de tous les employés. Toutefois, les nouvelles entreprises, en particulier dans le domaine des nouvelles technologies, ressemblent beaucoup aux autres entreprises à travers le monde. De plus, Bangalore est de loin le plus gros hub pour la technologie en Inde. Beaucoup de jeunes y travaillent et il y a un fossé important entre les générations avec une dualité fortement marquée entre le traditionnel et le non-traditionnel. Logistimo a donc choisi une organisation plate. Ainsi dans cette entreprise où la moyenne d’âge est de 28 ans, en cas de conflit, les employés peuvent aussi bien s’adresser aux personnes chargées des ressources humaines comme aux fondateurs, y compris le stagiaire !

La tribu de Logistimo

Pour Logistimo, le plus important au sein de l’entreprise est de pouvoir partager ses idées. Les employés sont systématiquement confrontés à des problèmes importants et excitants qu’ils doivent chercher à résoudre en combinant des logiques de supply chain, du programmage et les nouvelles technologies.

« Je suis constamment surpris par la qualité des idées de mes collègues et par les solutions qu’ils développent. Pour les employés, il est important qu’ils aient un travail qui ait lui-même un impact sur la vie d’autrui. Ils ont ainsi l’opportunité de travailler sur des projets divers. En ce sens, Logistimo est spécial et c’est comme une famille pour moi parce que nous partageons le même sens des valeurs et la même mission » nous confie Amit.

Valoriser les idées des employés : de l’idée à la réalité

Beaucoup d’employés de Logistimo se rendent directement sur le terrain afin de voir l’impact de leur travail sur la vie des gens, ce qui leur apporte un grand sentiment de satisfaction et la motivation pour porter leurs projets toujours plus loin. Même l’équipe technique voyage afin de pouvoir comprendre le terrain, interagir avec les gens pour lesquels ils vont développer une solution. Cela permet également de pouvoir voir ce qui se passe dans les autres pays, voir ce qui se fait ailleurs et donc de développer un esprit critique tout en ayant une connaissance parfaite du marché et de la concurrence.

Vous souhaitez engager votre entreprise dans l’innovation managériale ? Discutons-en…

Vous l'avez aimé ... Partagez-le !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •