Mäd : la folle croissance

Altman Partners a décidé d’accompagner le projet des Baroudeurs de l’Innovation Managériale, une aventure autour du monde de deux étudiants, à la découverte des pratiques d’organisation innovantes. Une source d’inspiration pour vos projets.
Découvrez ci-dessous leur rencontre avec Mäd, une agence marketing cambodgienne, qui a décidé de miser sur la liberté pour construire un environnement sur-mesure pour leur équipe. Par Hugo Chatel et François Force.

Mäd est une agence de publicité et de marketing, nous les avons rencontrés à Phnom Penh. Nous arrivons au pied d’un immeuble en travaux, après avoir enjambé quelques planches nous parvenons à l’ascenseur direction le 8ème étage. Perdu ! Mäd venait juste de déménager 4 étages plus bas. Nous arrivons dans des locaux neufs, totalement ouverts. Erika, Emanuele, et James nous rejoignent. Nous pouvons voir les équipes au travail, jeunesse et dynamisme font partie intégrante du cadre. Comme AirPay et Garena, Mäd a parfaitement intégré l’idée que les Millennials cherchent un cadre de travail particulier. Dès lors, il a fallu adapter la structure managériale de l’entreprise. Pour ce faire, nos interlocuteurs nous expliquent qu’ils essaient d’accorder le plus de liberté possible à leurs employés. Ils sont maîtres de leur temps de travail et de leurs objectifs, à eux de s’autogérer afin que le fruit de leur travail soit rendu en temps et en heure aux clients. Néanmoins, chaque jour, il leur est demandé de poster, publiquement, un point sur leur travail en cours sur l’application de l’entreprise. Mäd offre aussi un abonnement Netflix à chaque employé. Amusé, Emanuele, nous montre même une photo d’un employé profitant de son abonnement au bureau pour s’octroyer une pause (bien méritée !). La marque de la jeunesse se retrouve aussi dans le recrutement. En effet, ils considèrent que les talents se trouvent partout et donc se cherchent partout. Une importante part de leurs recherches est faite via Facebook et Instagram. L’importance du recrutement, de l’entrainement et de la conservation des talents est visible dans la stratégie de Mäd. Ils considèrent que, pour que l’expérience client soit bonne, Mäd doit investir dans sa communication et son image pour attirer et conserver les meilleurs talents.

The Mäd Flywheel : le concept de Flywheel est popularisé par Jim Collins dans son livre, « De la performance à l’excellence ». Le schéma ci-dessus, fonctionne par le principe du « volant d’inertie ». Innover et réaliser des transformations durables au sein de l’entreprise consiste à faire « tourner ce volant », au départ l’effort est considérable pour parvenir à la rotation, puis, plus celui-ci prend de la vitesse plus la transformation est simple. Sous l’effet d’une force collective « cohérente et continue », ce cercle vertueux permet d’atteindre l’objectif voulu. L’objectif de la Flywheel de Mäd est de transformer de grandes idées en réalités concrètes.

Aussi, Mäd se démarque par sa politique liée aux congés. Erika nous résume cela simplement : « nous n’en avons pas ». Les employés font ce qu’ils veulent. Il est intéressant de voir que cette politique de congés illimités, originaire des Etats-Unis et qui commence à faire parler d’elle en France se retrouve au Cambodge, dans une culture tout à fait différente. Plusieurs entreprises américaines ont adopté cette politique, parmi elles se trouvent Netflix, Evernote, Indeed. Récemment en France, Pop Chef a beaucoup fait parler d’elle dans les médias. Beaucoup y voient de nombreux avantages, à savoir renforcer la motivation des équipes, gagner en productivité en supprimant le présentéisme au travail et apporter plus de souplesses et d’autonomie aux équipes. Toutefois, les congés illimités ne peuvent-ils pas être une « fausse bonne idée » ? Il est en effet possible de basculer de la responsabilisation vers la culpabilisation, d’entraîner une sorte « d’auto-exploitation » par une hyper sollicitation ou finalement de revenir inconsciemment (et surtout sans le nommer) au modèle japonais des années 80-­‐90 de congés contre objectifs. Par conséquent, les vacances illimitées : bonne idée ou cadeau empoisonné ? Faut-il « regarder » combien de jours les employés prennent pour qu’il n’y ait pas d’abus ? Comment faire en sorte que des employés ne se brident pas du fait d’une charge de travail trop importante et que d’autres, à l’inverse, exploitent cette opportunité 365 jours par an ? Si les questions sont nombreuses, une chose est certaine : il n’y a pas de recette miracle. Comme beaucoup de pratiques que nous avons découvertes, de bonnes idées épousent parfaitement la culture d’une certaine entreprise alors que leur efficacité pourrait s’avérer davantage limitée dans une autre entreprise où la culture d’entreprise est différente. Par exemple, certaines entreprises ont décidé d’offrir cet avantage aux employés qui ont au moins deux ans d’expérience afin de limiter les abus, or chez Mäd ce n’est pas le cas. Erika nous avoue même qu’ils doivent veiller à ce que les employés prennent suffisamment de jours de congés. Ils s’assurent que les employés prennent au minimum 18 jours de vacances, le minimum légal au Cambodge. Au moment de partir, James nous annonce que lorsque les travaux des nouveaux bureaux seront terminés l’équipe de Mäd connaîtra une nouvelle étape. A l’image d’une famille qui a besoin de « son chez soi », il est important pour lui que les employés puissent s’approprier leur lieu de travail et l’organiser comme bon leur semble, cela leur permettra de passer un nouveau cap dans leur développement. Mäd est un bel exemple d’entreprise florissante qui a su intégrer une équipe remarquable dans leur « folle aventure ». Confiance et liberté expliquent aujourd’hui leur réussite.

Vous avez des projets de transformation et souhaitez échanger avec nous ? C’est par ici.
Vous voulez en savoir plus sur l’aventure des baroudeurs ? C’est par .

Mäd : la folle croissance
Noter cet article

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑