Mindvalley : une raison d’être qui attire, une façon de faire qui inspire.

Mindvalley est une académie en ligne qui donne accès à des cours et conférences organisés sous formes de modules rattachés à cinq grandes thématiques : « carrière et influence », « mode de vie et productivité », « l’âme et l’esprit », « santé et fitness » et « amour et relation ». Les intervenants sont reconnus dans le monde entier pour leurs connaissances et leurs expériences. Tous les contenus sont digitalisés, mais il existe également un campus sur lequel ont lieu des conférences, workshops… Ce campus change tous les ans de ville afin de permettre à l’ensemble des abonnés venus de 135 pays de pouvoir y passer au moins une fois.

L’entreprise fut créée en 2003 et compte aujourd’hui plus de 200 collaborateurs venus de 46 pays différents. Mindvalley est la première entreprise asiatique à avoir reçue la récompense de Most Democratic Workplace décernée par la société de conseil WorldBlu et est depuis devenue une référence en termes de culture d’entreprise, d’innovation managériale et d’éducation pour le futur.

 

Nous avons rendez-vous avec Lu Xanne en charge du développement de la culture de l’entreprise et coach certifiée. Nous la retrouvons donc au siège social de l’entreprise à Kuala Lumpur. Du couloir, le bruit des conversations nous attire et nous sentons déjà l’ambiance et l’atmosphère si particulières qui se dégagent de l’endroit. Les pièces sont lumineuses, bien agencées et les super-héros Marvel sont mis à l’honneur. De l’étagère ressemblant à une ruche d’abeille, aux poufs multicolores disposés un peu partout dans l’auditorium en passant par des petites salles de réunion aux allures de parcs de jeux, nous sommes tout simplement ébahis. Très vite, Lu Xanne nous fait faire le tour des locaux qui s’étendent sur trois étages, avec des décors toujours plus impressionnants et décalés qui restent agréables et pratiques. Nous choisissons finalement une salle confortable et entamons la discussion. Lu Xanne nous plonge dans la culture d’entreprise inventée par le fondateur Vishen Lakhiani dès 2003.

 

Ce qui nous interpelle

Une entreprise purpose-led, qu’est-ce que c’est ?

Avoir une mission

Sur les murs on peut lire une citation phare pour l’entreprise qui a inspiré le fondateur et inspire encore les collaborateurs aujourd’hui. Elle est signée Buckminter Fuller : « You never change things by fighting an existing reality : to change something, build a new model that makes the existing model obsolete », ce qui signifie “On ne change pas les choses en luttant contre ce qui existe : pour changer quelque chose, crée un nouveau modèle qui rendra l’ancien obsolète”. Afin de lutter contre la fuite des talents en Malaisie au cours des années, Vishen Lakhiani a décidé de construire une entreprise dotée d’un nouveau modèle et en ayant à l’esprit un but précis : devenir d’ici 2020 la meilleure entreprise où travailler au monde pour enrayer le brain drain et ainsi faire de Kuala Lumpur un lieu d’attraction plutôt que de répulsion des talents.

 

Vishen Lakhiani s’est dès le début penché sur la culture qu’il voulait mettre en place dans son entreprise et a mis au point ce qu’il appelle le culture hacking. Cela consiste à comprendre quelles sont les motivations des candidats à postuler dans des entreprises, quel est leur état d’esprit et que recherchent-t-ils comme environnement pour s’épanouir ?

Vishen s’est rendu compte au cours de ses premières expériences professionnelles que la majorité des pratiques et méthodes dans les entreprises n’étaient pas dues à des choix rationnels mais résultaient d’une imitation constante de ce qui a toujours été « la norme ». Il a donc commencé à questionner ces façons de faire : pourquoi fait-on généralement du 9h-17h ? Pourquoi portons-nous des cravates au travail ? Pourquoi avoir des horaires fixes ? Il a alors décidé de créer, selon ses convictions et selon sa réalité, une culture d’entreprise totalement disruptive et novatrice pour attirer les talents du monde entier.

 

La culture managériale chez Mindvalley

Les quatre piliers

Après avoir interrogé ses employés, des spécialistes des ressources humaines, des grands entrepreneurs, Vishen a recensé quatre leviers majeurs qui permettent d’augmenter significativement la satisfaction des collaborateurs au travail mais aussi leur implication :

  • Le développement personnel : S’accomplir personnellement en accord avec ses valeurs et ses ambitions, développer de nouvelles compétences et devenir expert.
  • Le bonheur : Sortir de son lit chaque matin en étant excité d’aller au travail, avoir envie chaque jour de réaliser des projets stimulants qui ont du sens.
  • L’abondance: S’épanouir dans sa vie professionnelle et se sentir riche et heureux de son mode de vie, où on ne manque de rien et dans lequel on est reconnu pour la place qu’on occupe.
  • Le sens : Effectuer un travail qui nous apporte mais qui apporte aussi aux autres, à l’humanité.

 

Dans cette partie 1, nous développerons les deux premiers piliers de la culture managériale développée chez Mindvalley.

 

Le développement personnel

Apprendre à apprendre : comment ?

Le rôle primordial du leader

 

Lorsqu’il s’agit de développement personnel, Lu Xanne fait tout de suite référence au rôle primordial que joue les leaders chez Mindvalley. Aujourd’hui privé de l’exclusivité de l’information dans l’entreprise, vertical dans une société qui se veut collaborative, le manager est remis en question et il est tentant de prôner l’avènement de l’entreprise libérée sans aucun manager. C’est toutefois une aberration pour Lu Xanne et Mindvalley de concevoir l’entreprise comme telle. Qui pour se faire l’interprète des décisions, pour se situer au carrefour de la stratégie et de l’opérationnel ? Qui pour fédérer, motiver, aider, conseiller, recadrer et d’une manière générale canaliser l’énergie humaine d’une équipe pour la mettre au service de l’entreprise ?

Être leader chez Mindvalley, c’est reconnaître que chaque personne est aussi talentueuse que soi et vouloir lui offrir les moyens pour s’accomplir autant professionnellement que personnellement. Concrètement, les leaders ne fixent pas les objectifs des équipes, ils accompagnent l’équipe et sont les garants de la cohésion interne. Les leaders ont le même poids que les autres dans les prises de décision mais possèdent une expérience reconnue par les collaborateurs, qui peuvent donc les solliciter à tout moment.

 

Créer des opportunités d’apprentissage et de partage entre collaborateurs

 

Accompagnés par leur leader, les collaborateurs sont ainsi libres de saisir les multiples occasions d’apprendre que leur offre Mindvalley. Chez Mindvalley, les employés ont un accès total à l’éducation et à la culture notamment par l’obtention d’un budget illimité sur Amazon.

 

Afin de créer une dynamique d’apprentissage et d’ouverture d’esprit au sein de l’entreprise, le premier vendredi de chaque mois est dédié à l’apprentissage, c’est la Learn day. Durant 9 heures ce vendredi, on ne travaille pas pour l’entreprise mais on s’instruit pour soi. On peut devenir professeur, enseigner aux autres ses compétences et partager ses expériences, lire dans son coin un nouveau livre qu’on partagera par la suite à ses collègues, ou encore redevenir étudiant le temps d’une journée et écouter ses collègues parler de leurs domaines d’expertise.

Pour ceux qui auraient choisi la deuxième option, tous les jeudis de 14h à 16h, Mindvalley organise des Learn and share meetings durant lesquels des employés montent sur la scène de l’auditorium et partagent avec les autres leurs principales découvertes de la semaine ou du mois. C’est une méthode très efficace pour faire des employés de bons speakers, et encourager le partage de connaissance, car non seulement ils apprennent quotidiennement mais ils partagent et font apprendre aux autres.

 

Cet apprentissage au quotidien permet non seulement d’élargir son domaine de connaissances et de compétences, mais également de s’ouvrir à d’autres idées et d’innover plus facilement. C’est pourquoi cette formation personnelle continue est un des piliers de la culture d’entreprise de Mindvalley. Par ailleurs, un salarié qui développe des compétences, progresse et se sent bien, il est donc plus volontiers fidélisé, à l’heure ou la loyauté n’est plus une valeur cardinale dans le monde du travail.

 

« Hire for attitude, train for skills »

Cet état d’esprit a des répercutions sur le système de recrutement.

La philosophie de Mindvalley en termes de recrutement tient dans les mots du fondateur de Virgin Group, Richard Branson : « It’s all about finding people smarter than you, getting them to come, and work at your business, giving them great work, making it fun, then stepping back, and leaving them alone, so you can focus on your vision. The most important thing is to make their work a mission. »

De cet état d’esprit, Mindvalley a tiré une nouvelle philosophie de recrutement que nous énonce Lu Xanne : « Hire for Attitude, Train for Skills » ce qui signifie « Embauche pour l’attitude, forme pour les compétences ».  Ce slogan tire sa raison d’être d’une étude faite dans les locaux de Mindvalley par le directeur. Ce dernier a demandé aux collaborateurs ce qu’ils recherchaient chez un nouveau collègue. Les réponses étaient plus que parlantes : plus de 95% des réponses concernaient des attitudes – dynamique, positif, souriant, drôle, impliqué dans son travail, qui ne regarde pas ses heures, motivé -, et seulement 5% concernaient les compétences pures – savoir designer un site web, savoir négocier, savoir manager des personnes. C’est pourquoi Vishen Lakhiani en est venu à la conclusion suivante :  il faut former des équipes de personnes aux attitudes et comportements similaires, animées par une mission commune qui est celle de l’entreprise, et dès lors, développer les compétences nécessaires à la réalisation des projets chez les salariés serait chose facile.

 

En conséquence, les employés ne sont pas recrutés selon leurs CV, mais selon leur personnalité, leur comportement et leurs attitudes. Pour chaque poste, les recruteurs demandent une Cover Letters qui est une courte vidéo dans laquelle le candidat répond aux 2 questions suivantes :

  • Pourquoi suis-je incroyable ?
  • Pourquoi dois-je travailler chez Mindvalley et nulle part ailleurs ?

Aujourd’hui, dans leurs bureaux de Kuala Lumpur, grâce à l’attrait de plus en plus fort pour Mindvalley, c’est plus de 46 cultures et nationalités différentes qui travaillent ensemble. Vishen n’a pas seulement réussi à enrayer le brain drain, il attire aujourd’hui des talents du monde entier pour travailler en Malaisie grâce à sa culture d’entreprise. Toutefois, s’il est important de recruter les talents, il est primordial de les conserver. Pour ce faire, Mindvalley mise avant tout sur le bonheur de ses collaborateurs pour y parvenir.

 

Le bonheur, 2ème pilier de la culture de Mindvalley à découvrir dans une seconde partie

 

Vous souhaitez engager votre entreprise dans l’innovation managériale, contactez-nous…

 

 

 

 

 

 

Mindvalley : une raison d’être qui attire, une façon de faire qui inspire.
Noter cet article

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑